La Déesse des Commencements
Ce Sanctuaire est consacré à la Grande Déesse primordiale, celle qui fut honoré à travers le temps sous différentes formes.
Au début elle semble avoir eu dans ses représentations un sexe, mais rarement un visage. Ainsi nous pensons dans le Sanctuaire que ce ‘sans visage’ permettait d’y mettre un regard différent selon les cycles lunaires et saisonniers. Ce ‘sans visage’ permettant d’y projeter tous les visages et toutes les expressions sans jamais en figer une. Une divinité complète et universelle.

Aujourd’hui encore dans le Sanctuaire nous ne mettrons pas de visage sur la Déesse des commencements, pour permettre à chacune, lors de sa transe, lors de sa rencontre avec Elle, de voir le visage qu’Elle aura choisi de nous montrer.

Cependant la Déesse des commencements a un corps et des seins, des hanches, un ventre et une vulve souvent prononcés, voluptueux. Ce corps de femme mis en avant au profit d’un visage nous intéresse dans le Sanctuaire. Ce corps de femme est notre sujet de recherche du sacré, de bienveillance et de soin.

La Déesse des commencements pourrait attirer notre attention sur notre propre corps ainsi que le corps de notre planète, la Terre, et le corps de la Déesse. Voici résumé en fait la voie de la Femme Sacrée, celle qui deviendra une F’Âme puis une D’Âme en suivant ce chemin.

Pour ce Sanctuaire, la Déesse des commencements est la personnification des processus de métamorphose de la Femme. Nous suivrons ces processus sous forme initiatique si Elle nous appelle à passer les portes et à soulever les voiles des mystères. C’est en ce sens qu’Elle incarne alors un visage de Lune Sombre, et nos ombres les plus terrifiantes.

La Déesse se trouve là où vous posez votre regard.
La voyez-vous ?